L’entretien du bois pour les nuls

Entretenir le bois c’est facile pour tout le monde. Dans le cas du bois utilisé dans la construction des maisons ossature bois, comme c’est le cas Ecokit, les éléments de la structure ne sont pas visibles (sauf pour les cas où on veut laisser les poutres visibles), et par conséquent on ne s’inquiet pas du toit pour leur entretien.

Par contre, dans une maison à ossature bois on peut utiliser du bois comme finition à l’extérieur (le bardage), pour les menuiseries ou bien pour un escalier….

 

Chaque usage a son essence. Ou chaque essence a son usage…

 

Premièrement, on doit tenir compte qu’on choisit une essence de bois en fonction de son utilisation. La plupart des essences qu’on trouve en France sont utilisées en construction bois, qu’il s’agisse d’ouvrages structurels, de second-œuvre ou décoratifs. Dans l’ossature bois, Ecokit, comme la plupart des bâtisseurs professionnels, utilise l’épicéa. En plus, le chêne, le châtaignier ou le hêtre ont longtemps été les principales essences des bâtisseurs. On redécouvre aujourd’hui leurs nombreuses possibilités, leurs qualités mécaniques, leur résistance aux attaques diverses et leur durabilité.

Les résineux sont majoritairement exploités en charpente, second œuvre et menuiserie. Aujourd’hui, il est important de noter un progrès significatif : de nombreux traitements thermiques, imposés par les standards de construction, permettent l’utilisation des essences relativement moins résistantes à différentes attaques.*

 

L’entretien et l’esthétique du bois

En général, le bois  nécessite un entretien régulier pour conserver l’aspect d’origine. Pourtant, une majorité d’essences exposées aux intempéries nécessite en réalité peu d’entretien. L’architecte ou l’entreprise ont le rôle de sensibiliser le client final sur les différentes solutions possibles.

Par exemple, dans le cas du bois de bardage il est conseillé d’éviter le choix des reliefs sur la façade, afin de limiter une évolution trop hétérogène.  La pose du bardage vertical favorise également une patine uniforme, car l’écoulement de l’eau est plus régulier, comparativement à une pose horizontale. Il est aussi possible d’anticiper l’effet de grisaille, par l’application d’un saturateur gris à la livraison du bâtiment. Toujours dans une optique d’entretien réduit, une façade protégée par des débords de toiture importants conservera sa teinte d’origine, elle foncera néanmoins quelque peu avec le temps.*

 

Le bois a des possibilités infinies  

L’aspect esthétique a des spécificités pour chaque région. Dans les régions de montagne, la pratique la plus courante est l’application régulière de lasures, de rénovateurs et de procédés anti-grisaillement.

Pas mal de spécialistes se tournent vers des systèmes de bardages peints en usine. Les fabricants de bardages peints donnent souvent des garanties de 10 ans de bonne tenue, et des travaux sont actuellement en cours pour tendre vers une norme qui permettrait, sous certaines conditions techniques, de donner  une garantie de dix ans pour des peintures appliquées sur chantier par les constructeurs.

 

Nous revenons dans notre prochaine intervention avec des conseils pratiques. Ne ratez pas !

 

——————————————————————————————–

* Selon : bois.com

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*


+ five = 13


Nouvelles

 

Realisations

Voir Realisations

Certifications

Voir Certifications